eLearning expo : la formation au cœur de la transformation numérique des entreprises et du travail

La 17ème édition d’e-learning expo ouvrait ses portes les 21, 22 et 23 mars au parc des expositions de la porte de Versailles. L’événement digital learning le plus important d’Europe a accueilli plus de 100 exposants et 8000 visiteurs venus échanger autour des dernières innovations et tendances du Digital Learning. L’équipe Solerni participait à l’événement et vous propose de revenir sur ces 3 jours de conférences et de partage avec les acteurs de l’apprentissage numérique et les nombreux visiteurs venus assister à l’événement.

Et s’il fallait choisir deux mots pour parler de l’évènement, ce serait organisation apprenante. Ce concept, qui date des années 90 a fait un retour en force dans l’univers de l’apprentissage et a été mentionné à de nombreuses reprises par les acteurs du Digital Learning.

VERS UNE ORGANISATION APPRENANTE – Tous life-long learners !

Dans un environnement économique et concurrentiel rendu de plus en plus volatile par la révolution numérique, l’entreprise et ses différents métiers doivent continuellement s’adapter pour maintenir leur compétitivité et leurs performances. Nouveaux modes de travail, accélération des évolutions technologiques, multiplication des outils numériques et évolution rapide des compétences métiers ont progressivement donné à la formation un rôle central pour accompagner cette conduite permanente du changement.

Avec le digital learning, les modalités d’apprentissage et les approches pédagogiques se sont développées, le nombre d’exposants et la richesse de l’offre proposée au e-learning expo en témoignent. Ces dernières ouvrent de nouveaux champs des possibles : life-long learning, learning by doing ou encore collaborative learning pourraient-être mis au service d’une organisation centrée sur le partage d’informations, de savoirs, de connaissances et de compétences.

Qu’est-ce qu’une organisation apprenante ?

Le vivant est une source permanente d’inspiration pour ceux qui prennent le temps de s’y intéresser, on parle de bio-mimétisme. Le concept d’organisation apprenante, formulé par Peter Senge et Chris Argyris, illustre bien ce type d’approche. Il considère l’entreprise comme un organisme vivant : les différentes cellules qui le composent doivent détecter et analyser collectivement les signaux venant de leur environnement complexe. En apprenant les unes des autres mais aussi les unes avec les autres, elles peuvent alors développer de nouvelles stratégies qui assureront leur survie et leur évolution. On parle également d’organisation intelligente.

Construction collaborative de parcours d’apprentissage : tous apprenants et pédagogues

Dans une entreprise construite sur ce modèle d’organisation intelligente, chaque salarié est acteur des apprentissages : tantôt apprenant et tantôt pédagogue, il apprend en faisant avec les autres. Mais attention : le learning by doing, ce n’est ni faire sans savoir, ni attendre de savoir pour faire. C’est plutôt trouver des savoirs au moment où l’on en a besoin et les transformer directement en compétences. C’est rendre l’apprentissage instantanément concret, pratique, c’est l’enrichir des apports de chacun (intelligence collective) pour résoudre des problèmes ou innover ensemble. Enfin, c’est également participer continuellement à l’actualisation des connaissances et compétences développées.

Dans ce contexte, les équipes L&D ont un rôle prépondérant : ils doivent être capables de proposer aux collaborateurs des parcours d’apprentissages qui fassent sens et qui répondent dynamiquement aux besoins qu’ils expriment.
Cela passe bien évidemment par des outils : si le LMS, les outils auteurs et canaux de communication à disposition sont intuitifs et que leur usage est accompagné, tout membre de l’entreprise pourra se les approprier, les utiliser mais aussi contribuer à enrichir les parcours et contenus proposés.
Cela passe également par l’animation, par une équipe pédagogique, de ces espaces de partage entre apprenants. Il faut fédérer et promouvoir la transversalité des échanges entre pairs quel que soit leur métier, le service dans lequel ils travaillent ou encore leur localisation géographique. Cela permettra à l’entreprise de capitaliser ses expertises, ses savoirs et ses compétences et surtout de les faire évoluer en permanence. Au-delà d’accompagner les salariés dans leurs apprentissages quotidiens, les pédagogues doivent également être garants de la continuité, dans le temps, de ces communautés et réseaux sociaux d’apprenants sur lesquels connaissances et compétences sont partagées et enrichies.

Ainsi, la mission des équipes L&D (RH, ingénieurs pédagogiques, pédagogues…) est d’outiller et d’animer un continuum pédagogique qui tire parti des nouvelles approches pédagogiques et des nouvelles modalités d’apprentissage du digital learning pour accompagner un apprentissage collaboratif tout au long de la vie de l’entreprise et de ses salariés. La construction de ce futur souhaitable du life-long learning en entreprise, largement abordée tant dans les prises de paroles que dans les échanges plus informels de l’événement, continuera sans nul doute à alimenter les débats et susciter les plus vifs espoirs !

Contact

Votre message
est envoyé !

L'équipe Solerni reviendra vers vous très prochainement.
A bientôt sur Solerni.com !

Contact

Merci par avance de remplir ce formulaire pour nous faire part de votre besoin. Nous reviendrons rapidement vers vous.

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

L'agence Solerni

44 avenue de la République,
92320 Châtillon
Tel : 06 72 55 65 25
contact@solerni.com
Show Buttons
Hide Buttons